Nos spectacles >> TABLEAU D’UNE ÉXECUTION

QUAND UNE OEUVRE D’ART DEVIENT L’OBJET DE TOUTES LES MANIPULATIONS

TABLEAU D’UNE ÉXECUTION

de Howard Barker | 10, 11, 23 et 24 mai 2017


Mercredi 10, jeudi 11, mardi 23 et mercredi 24 mai 2017 à 20h15

JPEG - 35.9 ko

« Tableau d’une exécution » est une fresque shakespearienne contemporaine sur la place de l’image devenue substitut au réel. Une aventure épique qui voit la bataille surgir du tableau et envahir la scène. Mais c’est aussi et surtout l’histoire d’une femme qui livre un combat, pour la liberté et la vie, le rapport de force entre une brillante artiste et les forces politiques en place à Venise en 1571.

Au lendemain de la bataille de Lépante, le plus grand massacre en mer de l’histoire, Galaxia se voit confier par le Doge la réalisation d’une fresque de trente mètres célébrant la victoire des Vénitiens catholiques sur les Turcs musulmans. Cette fresque représentera la bataille dans le coeur du peuple, elle sera “ce qui reste”. L’enjeu est majeur. Galactia est une peintre réaliste, une femme libre. Elle accepte la commande et convoque comme modèles les combattants mutilés, pour être au plus près de la chair, des corps, des cris, de la douleur et de la vérité. Une lutte implacable s’engage alors entre le Doge qui représente la république et l’artiste. Il veut faire de cette oeuvre la gloire de Venise, son message est politique, il l’a bien précisé lors de sa commande, mais elle s’acharne à ne lui servir que le bruit des hommes hachés menu.

Sur scène, un immense miroir sans tain inclinable, susceptible de se transformer en surface transparente, sera « la peinture ». Le spectacle donnera à voir les différentes étapes de la création du tableau représentant la bataille depuis les premières esquisses jusqu’à l’achèvement et l’exposition de la toile. Avec une brillante distribution : à ne pas manquer.

Mise en scène : Emmanuel Dekoninck
Scénographie : Renata Gorka
Avec : Véronique Dumont, Itsik Elbaz, Bruno Mullenaerts, Emilie Guillaume, Laurent Bonnet, Denis Carpentier, Gaël Soudron et Myriam Akheddiou.
Production : Les gens de bonne compagnie

Théâtre de Poche
Chemin du Gymnase 1 A
1000 Bruxelles
Trams 7, 93 ou 94 (arrêt Legrand) – Bus 38 (arrêt Longchamps)
Parking aisé à 50 mètres du théâtre

Prix Plurithéâtre : 13,00 €
Durée du spectacle : 1h45 sans entracte